03 26 55 94 20

Répertoire : août 2018

Comment réduire sa facture de chauffage ?

parAgence de communication Hachetag Reims et Paris |13 août 2018 |0 Comments | Le marché du granulé

Consommer malin en matière de chauffage, c’est user de trucs et astuces pour faire en sorte que les dépenses associées au système de chauffage passent presque inaperçues dans la facture d’énergie. L’essentiel, c’est de trouver le bon équilibre entre économie d’énergie sans pour autant se priver de la température douillette de son foyer.

Faire le bon choix de combustible

Réduire sa facture de chauffage, c’est prendre les mesures adéquates dès le début. Sachez alors choisir le combustible qui vous sera le plus rentable. Il est en fait erroné de juger que tel ou tel combustible est absolument meilleur que d’autres. Plusieurs paramètres entrent dans son choix. Citons entre autres le type du bâtiment et son isolation, sa situation géographique, et surtout, le système de chauffage employé. Voici un bref comparatif des prix officiels des énergies de chauffage au mois de juillet 2018 :

Le coût de l’énergie émise par les pellets de bois (5,70 KWh en Cts en sac et 5,54 KWh en Cts en vrac) est inférieur à ceux du fioul domestique (8,19 KWh en Cts), du gaz propane (12,97 à 13,95 KWh en Cts) et de l’électricité (15,89 KWh en Cts), évalués dans les mêmes conditions. Valsant avec le prix du gaz naturel (7,15 KWh en Cts), il est quand même plus cher que le prix de l’énergie solaire (0 KWh en Cts) et l’énergie fournie par le bois déchiqueté (2,7 KWh en Cts).

Le confort est également un facteur non négligeable. La pollution entrave ce confort. Si le gaz carbonique, principal indicateur de la pollution de l’air, émis par le système de chauffage à l’électricité est de 381 CO2 grammes/kWh, 357 CO2 grammes/kWh pour le propane, 300 CO2 grammes/kWh pour le fioul et 229 CO2 grammes/kWh pour le gaz naturel, les chauffages à bois et solaires sont à zéro émission de CO2.

Finalement, le choix d’un chauffage économique repose sur l’énergie dont le coût est le plus abordable, le confort suffisant, l’entretien le moins possible, avec le moindre impact négatif sur l’environnement.

Favoriser l’isolation de la maison

Épargner des centaines d’euros par an est certainement votre souhait. Jouez donc sur votre dispositif de chauffage ! Outre le choix d’un système de chauffage économique, vous pouvez adopter les bons gestes qui contribuent à la bonne isolation de votre habitation, et vous verrez le résultat.

  • Ayez le réflexe de fermer les portes !

Les différentes pièces ne sont pas chauffées à la même température, alors que l’isolation d’un local lui est propre. Afin d’en tirer pleinement profit, pensez alors à fermer les portes qui communiquent entre ces pièces.

  • Dotez vos portes de coupe-froid !

Certains locaux sont dépourvus de chauffage. C’est le cas de la cave ou du garage. Les portes d’accès vers ces pièces ou vers l’extérieur sont à isoler à l’aide de coupe-froid. Vous limiterez ainsi l’infiltration de l’air froid qui provient de ces pièces ou de l’extérieur. Les coupe-froid peuvent être adhésifs ou permanents.

  • Et si vous optiez pour des volets roulants ?

Par rapport aux volets à battants, les volets roulants contribuent mieux à l’isolation de l’habitation. Les premiers laissent quand même l’air s’infiltrer. Pensez à fermer vos volets la nuit, parce que l’air ambiant, non renouvelé, agit comme un isolant.

  • Veillez au maintien de l’étanchéité des joints de vos fenêtres !

Surveillez les joints qui se trouvent entre le battant et le dormant de vos fenêtres. Refaites-les si nécessaire. Cela réduira l’infiltration d’air à travers les ouvertures. Selon les estimations de l’Ademe, le maintien de l’étanchéité des joints des fenêtres permet de réduire sa facture de chauffage de 8 %.